Comment bien réussir ses yaourts maison ?

Faire du yaourt maison, cela semble si facile. Et pourtant, quand on s’y met vraiment, les choses se compliquent. Malgré des ingrédients faciles à trouver ainsi qu’une technique de fabrication relativement simple, il se peut que les yaourts ne prennent pas et restent à l’état liquide. Pour avoir les meilleures astuces et réussir vos yaourts à tous les coups, voici quelques conseils.

Le choix des bons ingrédients

Pour procéder à la fabrication de bons yaourts maison, vous devez disposer d’un bon lait, du sucre ainsi que des ferments lactiques. En termes de lait, vous avez le choix entre le lait entier et le lait bio. Vous pourrez entre autres utiliser un yaourt du commerce en guise de ferment, mais il est toujours meilleur de choisir un ferment en poudre. Effectivement, ce dernier est plus frais et actif qu’il vous offre la possibilité de réaliser des yaourts à plusieurs reprises. Les ingrédients restent les mêmes, que vous souhaitez faire du yaourt avec une yaourtière ou sans yaourtière.

L’usage d’une yaourtière

Les yaourtières vous faciliteront grandement la fabrication de vos yaourts maison. Pour ce faire, vous allez réchauffer 1 L de lait à une température de 40 °C. Ensuite, laissez-le bouillir puis retirer la casserole du feu. Dès que la température du lait préchauffé est redescendue à 40 °C, la température idéale pour le développement des bactéries, rajoutez le ferment lactique ou le yaourt du commerce ainsi que le sucre et versez-le dans les petits pots. N’oubliez pas de les fermer avant de les placer dans la yaourtière. En moyenne, il faut 8 heures à cet appareil électroménager de faire épaissir le lait et le transformer en yaourt.

Sans yaourtière

La fabrication de yaourt sans yaourtière n’est pas si difficile en soi. D’ailleurs, de nombreuses méthodes s’offrent à vous. La première étape reste la même, quelle que soit la technique utilisée.

Au four : préchauffez votre four à 40 °C pour une durée de 30 minutes. Placez vos pots de yaourt préalablement remplis du mélange « lait et ferment » pendant 2 heures. Ensuite, éteignez-le et laissez-y les pots pour 4 heures de plus. Vous pourrez les vérifier uniquement à travers la vitre du four sans avoir à l’ouvrir.

À la cocotte-minute : faites bouillir 5 cm d’eau dans la cocotte. Videz-la par la suite et placez instantanément vos pots, fermés, au fond de la cocotte puis fermez-la. Laissez-les prendre pendant 6 heures.

La cocotte-minute, l’indispensable de la vie d’une femme
La révolution connectée est en marche en cuisine